LÉVIATHAN



Commanditaire : Artothèque du Département de La Réunion
Projet : Série photographique noir et blanc de 32 images 30 x 20 cm et 8 images 30 x 45 cm.
Cette catabase autobiographique vise à révéler, en plongeant dans l'apparent chaos de la matière et du multiple, des formes, des figures, une structure, une architecture, un dessein à l'oeuvre dans l'univers.
Leviathan ? Le terme Léviathan (de l'hébreu : לויתן, liwjatan) vient de la mythologie phénicienne qui en fait le monstre du chaos primitif. C'est également un monstre marin évoqué dans la Bible, dans les Psaumes (74:14 et 104:26), le livre d'Isaïe (27:1), et le livre de Job (3:8, 40:25 et 41:1).
Le Léviathan est un monstre colossal, dragon, serpent et crocodile, dont la forme n'est pas précisée ; il peut être considéré comme l'évocation d'un cataclysme terrifiant capable de modifier la planète, et d'en bousculer l'ordre et la géographie, sinon d'anéantir le monde.
Léviathan est également, selon certaines versions, l'un des principaux démons de l'enfer. Il est représenté au Moyen Âge sous la forme d'une gueule ouverte qui avale les âmes, symbolisant ainsi l'entrée des enfers. (source : Wikipédia)

Cette fiction autobiographique fait oeuvre d’impressions lumineuses.
Elle retrace un itinéraire sensible, fragments d’une histoire douce et heureuse,
Voyage de la vie et passage vers le monde du silence,
Macro-structures inhumaines et fossiles d’outre-sens.
L’univers pourrait tout autant n'être qu’un rêve, élémental, lent, liquide,
Le rêve d’une femme, vol en nage, évanouissement limpide ?
Au loin, des chiens se brûlent les yeux, force est de consommer le feu où tous veulent finir,
L’architecture cosmique en son dessein se dévoile, mon Amour, pour enfin nous anéantir...

(© Vivien Racault, juin 2017)